20 % des morts dans le monde liés à une mauvaise alimentation

Selon cette large étude menée par 130 chercheurs réunis au sein du Global Burden of Disease (GBD, charge mondiale des maladies) par l’Institute of Health Metrics and Evaluation (IHME, Seattle) et publiée dans le prestigieux The Lancet, en 2017 11 millions de décès dans le monde, soit un sur cinq, étaient imputables à un mauvais régime alimentaire. Mal manger tue donc plus que le tabac : “seulement” 8 millions de morts chaque année.
On retrouve sans surprise aux premiers rangs des facteurs de risque, le sel et l’apport insuffisant en céréales complètes, mais aussi l’excès de boissons sucrées et de viande transformée et le manque de fruits, de fruits à coque (noix, noisettes, etc.) et de légumes.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez