Allaitement et hypertension

Selon cette étude parue dans l’American Journal of Hypertension, les femmes qui allaitent plus d’enfants et pendant de plus longues périodes sont moins susceptibles de souffrir d’hypertension artérielle après la ménopause.
Il était déjà connu que l’allaitement maternel à long terme était associé à une réduction du risque de certaines pathologies (allergies des enfants, maladie cœliaque, obésité et diabète de type 2) et qu’à l’inverse l’absence d’allaitement ou son arrêt prématuré étaient associés à un risque accru de diabète, de dyslipidémie, de syndrome métabolique, de maladie coronarienne ou de pathologies cardiovasculaires.
Les auteurs concluent que les résultats de leur étude sont une raison supplémentaire pour les femmes d’allaiter, lorsque cela est possible.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez