Covid-19 : 17 % des patients guéris toujours porteurs du virus

C’est l’inquiétante conclusion de cet article paru dans l’American Journal of Preventive Medicine, alors qu’un nouvelle période confinement va bientôt commencer.
L’étude a inclus 137 patients italiens, hospitalisés entre le 21 avril et le 21 mai 2020, dont 131 ont été suivis et revus en juin 2020. A leur sortie de l’hôpital, ils avaient une température normale, une disparition ou une amélioration sensible des symptômes liés à la Covid-19 et avaient eu 2 tests PCR négatifs avant la consultation de suivi.
Lors de cette consultation, la moitié des patients se plaignaient encore d’une fatigue, d’une dyspnée ou d’une toux, mais 22 d’entre eux (16,7 %) avaient de nouveau un test PCR positif. Il était noté de manière plus fréquente chez ces derniers une rhinite et des douleurs pharyngées.
Les auteurs concluent qu’en pratique clinique quotidienne il devient urgent de définir des critères permettant d’identifier les patients qui même s’ils ont été déclarés guéris, pourraient toujours être porteurs du virus et éventuellement contagieux.
Ils ajoutent que pour les patients guéris présentant toujours une rhinite et des douleurs pharyngées, il serait souhaitable de les inciter à la prudence et à éviter les contacts rapprochés, de leur recommander le port du masque voire de leur faire pratiquer un nouveau test PCR.
Source (en anglais)