Covid-19 : un malade peut contaminer la moitié de sa famille

Cet article qui vient de paraître dans le Morbidity and Mortality Weekly Report des Centers for Disease Control an Prevention, montre de nouveau avec quelle facilité le SARS-CoV-2 se propage rapidement et facilement au sein d’un foyer.
L’étude s’est basée sur 101 cas “index” de Covid-19 dans deux villes, Nashville (Tennessee) et Marshfield (Wisconsin), entre avril et septembre 2020 et a suivi les 191 membres des foyers au contact de ces cas initiaux pendant 7 jours (écouvillonnage nasal et tests salivaires).
60 % des cas “index” étaient asymptomatiques au moment du diagnostic et 67 % le sont devenus dans les 7 jours.
Durant ce suivi, 102 de ces 191 contacts ont eu un test de diagnostic positif, soit un taux d’infection secondaire de 53 %. 75 % des contaminations ayant eu lieu dans les 5 jours suivant le diagnostic du parent malade.
69 % des cas “index” déclaraient avoir partagé la même pièce qu’un ou plusieurs des membres de leur famille pendant plus de 4 heures la journée précédant le début de leur maladie et 40 % le jour suivant. 40 % des patients “index” déclaraient avoir dormi dans la même chambre qu’un ou plusieurs des membres de leur famille le jour précédant le début de leur maladie et 30 % le jour suivant.
Les auteurs concluent que la période pré-symptomatique est très probablement la plus virulente et préconisent de ne pas retarder l’isolement au moindre doute. Ils recommandent aussi à ceux pensant avoir été infectés de s’isoler chez eux, de dormir seul, d’utiliser si possible une salle de bain séparée et surtout de porter un masque.
Source (en anglais)