Covid-19 : certains gels hydroalcooliques inefficaces

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vient d’émettre une mise en garde sur certains gels hydroalcooliques vendus en France dans les petits commerces, les grandes surfaces ou sur l’Internet, .
Sur 162 gels hydroalcooliques analysés, 21 produits (13 %) présentaient une teneur en alcool insuffisante et se sont donc révélés non conformes et dangereux. Pour mémoire, un gel hydroalcoolique doit contenir au moins 60 % d’alcool (éthanol, d’alcool propylique ou d’isopropanol) pour être efficace contre le SARS-CoV-2.
36 produits (22 %), pour lesquels la teneur en alcool était suffisante, ont également été déclarés non conformes et dangereux en raison d’un étiquetage minimisant les dangers relatifs à ces produits (principalement leur inflammabilité) et 61 produits (38 %) ont été reconnus non conformes du fait d’un étiquetage incomplet ou incorrect.
Pour répondre aux exigences, le gel doit afficher la norme NF EN 14476, qui garantit que le gel est efficace pour éliminer les virus. Plusieurs gels hydroalcooliques ont dernièrement fait l’objet d’un rappel, dont la liste est consultable sur le site de la DGCCRF.
Télécharger le communiqué de la DGCCRF