Covid-19 : âge + surpoids = supercontaminateur potentiel

Selon cet article paru dans les Proceedings of the National Academy of Sciences, les 20 % de supercontaminateurs, à l’origine de 80 % des infections, sont en surpoids, ont plus de 50 ans et sont infectés depuis moins d’une semaine.
L’étude s’est basée sur les particules exhalées par 194 sujets sains et a analysé la relation entre le nombre de particules d’aérosols expirées et le sexe, l’âge et l’indice de masse corporelle (IMC).
Les résultats ont montré que les sujets les plus âgés et ayant un IMC élevé émettent trois fois plus de particules virales dans l’air que les autres. À l’inverse, aucun volontaire de moins de 26 ans et avec un IMC < 22 ne s’est révélé être un supercontaminateur (plus de 156 particules exhalées par litre d’air).
Pour savoir si vous pourriez être un supercontaminateur, un calcul simple suffit : multipliez votre âge par votre IMC. Si le résultat est supérieur à 650, vous êtes dans la “moitié haute” de ceux qui exhalent le plus de particules.
Les auteurs concluent que La corrélation entre âge et IMC et propagation du virus souligne le risque de contamination chez les populations à haut risque comme les maisons de retraites.
Source (en anglais)