30 ans de malbouffe

Cet étude publiée dans le Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics, a analysé la composition des menus des 10 restaurants américains les plus populaires entre 1986 et 2016.
En l’espace de 30 ans les plats servis ont vu leur quantité de sel, le nombre de leurs calories et la taille de leurs portions augmenter de manière significative. Dans le même temps même si l’offre s’est considérablement diversifiée, cette diversification s’est faite essentiellement au détriment des plats les plus sains.
Les auteurs concluent que compte-tenu de la popularité des chaînes de restauration rapide, ces changements fort probablement partie des causes responsables de l’augmentation du nombre de cas d’obésité et de maladies chroniques.
Source (en anglais)