Maladies neurodégénératives et expositions professionnelles

Selon cet article paru dans la revue International journal of environmental research and public health, il existerait un lien avéré entre certaines expositions professionnelles (champs électromagnétiques,  métaux et pesticides) et la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA ou Maladie de Charcot).
Dans le cas des champs électromagnétiques de fréquence basse, il existerait une augmentation du risque de l’ordre de 10 % en ce qui concerne la maladie d’Alzheimer et celle de Charcot. Pour les pesticides, il serait de l’ordre de 50 % pour ces trois pathologies. L’augmentation du risque est également de l’ordre de 50 % pour les expositions professionnelles à des métaux, en particulier le plomb pour les maladies de Parkinson et de Charcot.
Les auteurs concluent que l’attention accordée aux conditions de travail dans le cadre des maladies neurodégénératives est aujourd’hui faible alors qu’une élimination des expositions professionnelles pourrait être un instrument de prévention efficace.
Source (en anglais)