Courir est bon pour la santé mais pas pour arrêter de fumer

Selon cette étude parue dans le British Journal of Sports Medicine, qui montre que courir une fois ou moins de 50 minutes par semaine peut réduire de 23 à 30 % le risque de cancer, de maladie cardiovasculaire et de décès toutes causes confondues. Cette méta-analyse a passé en revue 14 études préexistantes concernant 232 149 personnes suivies entre 5,5 et 35 années.
Les auteurs concluent que courir, même une fois par semaine, vaut mieux que de ne pas courir, mais une pratique plus intense ou plus régulière ne semble pas associée à une réduction plus élevée du risque ou de la mortalité.
Source (en anglais)
Mais selon cette récente revue Cochrane, les effets du sports sur la cessation de la cigarette à six mois sont pour le moins incertains et mal documentés. Cette méta-analyse a pris en compte 21 études incluant un total de 6 607 participants.
Les auteurs concluent que les programmes d’exercices physiques et d’abandon du tabac combinés n’apportent pas de meilleurs résultats par rapport aux seuls programmes d’abandon du tabac et que rien n’indique que l’exercice augmente les taux d’abandon du tabac au moins à six mois.
Source (en anglais)