Utilisation de désodorisants non-combustibles et qualité de l'air intérieur

Les désodorisants non-combustibles (vaporisateurs, gels diffuseurs, mèches ou bâtonnets imbibés de parfum liquide, diffuseurs automatiques…), sont des produits répandus dans notre quotidien et leur utilisation génère des émissions de substances volatiles dans l’air intérieur, dont certaines dangereuses ce qui justifie que les risques associés soient évalués .
L’Ineris vient de publier une étude qui a pour objectif de :

  • Caractériser les enjeux pour la santé liés à l’utilisation de désodorisants non-combustibles.
  • Identifier les substances volatiles préoccupantes ou non (parmi environ 100 substances mesurées).
  • Recommander des usages permettant de diminuer les expositions à enjeu.

En savoir plus