Les effets de l'obésité s'apparentent à ceux du vieillissement

Selon les conclusions de cet article publié dans la revue Obesity Reviews, l’obésité devrait aujourd’hui être considérée comme une forme de vieillissement prématuré. L’étude a permis de mettre en évidence que l’obésité prédisposait au développement de maladies invalidantes ou mortelles habituellement rencontrées chez les personnes âgées, comme l’altération du génome, l’affaiblissement du système immunitaire, la dégénérescence cognitive, le diabète de type 2, la maladie d’Alzheimer, les maladies cardiovasculaires ou certains cancers.
Pour mémoire, aujourd’hui dans le monde environ 1,9 milliard d’adultes et 380 millions d’enfants seraient obèses ou en surpoids. Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de gens meurent de surpoids que de poids insuffisant.
Source (en anglais)