TMS et inquiétudes liées à l’environnement de travail

Environ une personne sur trois, dans le monde, vivrait avec un trouble musculosquelettique (TMS) persistant. Plusieurs facteurs psychosociaux, comme l’anxiété, auraient un impact important sur le développement de l’incapacité prolongée.
Afin de favoriser un retour en emploi rapide et durable, la recherche vise à identifier des pistes d’action pour l’intervention en réadaptation au travail, en étudiant les inquiétudes des travailleurs blessés, en lien avec leur environnement de travail.
L’IRSST vient de mener une vaste étude exploratoire dont le but était d’identifier des pistes d’action pour l’intervention en réadaptation au travail, en étudiant les inquiétudes comme source d’information pour déterminer des facteurs pertinents à considérer lors du retour au travail.
Les principales conclusions de l’étude sont qu’en l’absence d’une marge de manœuvre dans leur emploi, les travailleurs ont 8,5 fois plus de risque de ne pas retourner au travail. S’ils ont des inquiétudes importantes, le risque est doublé. L’étude a également permis de dégager six pistes d’action.
En savoir plus