Covid-19 et tabac

Des données récentes, majoritairement en provenance de Chine, qui viennent d’être publiées par l’Organisation mondiale de la Santé, Tobacco Induced Diseases, The Lancet Respiratory Medicine et The New England Journal of Medicine précisent l’impact du tabagisme sur la susceptibilité à l’infection, la sévérité des symptômes et le risque de décès dans l’épidémie de Covid-19.
La plus grande fréquence du Covid-19 chez les fumeurs semble liée au fait que le tabac, comme la pollution atmosphérique, est un des facteurs de risque principaux des broncho-pneumopathies chroniques obstructives et que le coronavirus SARS-CoV-2 affecte principalement le système broncho-pulmonaire. Et touchera donc plutôt les hommes, plus fumeurs, que les femmes.
De plus le tabac nuit au système immunitaire et à sa réponse aux infections, ce qui rend les fumeurs plus vulnérables aux maladies infectieuses en général et au Covid-19 en particulier.
Les conclusions de toutes ses études sont aussi simples qu’unanimes : c’est le moment ou jamais d’arrêter de fumer.
Sources :
OMS
Tobacco Induced Diseases
The Lancet Respiratory Medicine
The New England Journal of Medicine