COVID-19 : nouveaux facteurs de risque

Cette analyse des données de santé publiée par l’Université d’Oxford apporte un éclairage nouveau et de nouvelles informations quant aux facteurs de risque de mortalité dans le cadre du Covid-19. Elle met en évidence l’existence de nouveaux facteurs de risques indépendants dont l’origine pourrait être génétique. Ou pas.
Cette étude qui a recueillie les données médicales de 17 millions d’adultes britanniques entre le 1er février 2020 et le 25 avril 2020 dont 5 683 décès a montré que :

  • Les patients d’ethnies asiatique et noire ont un risque de décès plus élevé (facteur indépendant des autres comorbidités).
  • Un milieu social défavorisé est également un facteur de risque majeur (facteur également indépendant des autres comorbidités).
  • Le sexe masculin, l’âge avancé, la préexistence d’un diabète, en particulier non contrôlé ou d’un asthme sévère sont des facteurs essentiels de complications et/ou de décès.

Les auteurs concluent que certains des facteurs de risques parmi les plus importants sont retrouvés chez des patients issues de minorités et ne sont pas totalement imputables à des problèmes de santé sous-jacents pré-existants et/ou identifiables.
Source (en anglais)