Covid-19 : 50 % de faux-négatifs dans les tests ?

Selon cette méta-analyse publiée dans les Annals of Internal Medicine, un nombre très important des patients réellement infectés par le SRAS-CoV-2 ont un résultat négatif (faux-négatif) lors des tests PCR.
L’étude qui a analysé les résultats des tests de 1 330 prélèvements a montré que :

  • Les patients infectés testés dans les 4 jours suivant l’infection sont 67 % plus susceptibles d’avoir un test négatif.
  • Les patients infectés et symptomatiques testés ont un taux de faux négatifs de 38 %.
  • Le test est le plus fiable 8 jours après l’infection et en moyenne, 3 jours après l’apparition des premiers symptômes, mais avec un taux de faux négatifs qui reste néanmoins de 20 %.

Les auteurs concluent que compte-tenu des limites importantes du test PCR, il serait peut-être souhaitable de traiter tous les patients à risque élevé comme s’ils étaient infectés, en particulier s’ils présentent des symptômes de la Covid-19, même si les résultats du test PCR sont négatifs.
Source (en anglais)