Travail, chômage et suicide

L’actualité fait régulièrement état de suicides de salariés sur leur lieu de travail ou de témoignages de salariés qui se sont suicidés en incriminant leurs conditions de travail. La perte d’un emploi et la situation de chômage peuvent également fragiliser les personnes et entraîner un risque suicidaire. Que signifient ces suicides liés à la situation professionnelle ? Comment les prévenir ?
Dans son 4e rapport qui vient d’être publié, l’Observatoire national du suicide (ONS) apporte des éclairages académiques, statistiques et juridiques sur les suicides liés au travail et au chômage. Il offre également un état des lieux des évolutions des systèmes d’information pour améliorer la mesure globale des suicides et éclairer les liens avec la situation professionnelle et la santé mentale.
Pour mémoire, L’Observatoire national du suicide, présidé par le ministre des Solidarités et de la Santé, a été créé le 9 septembre 2013 et renouvelé le 1er août 2018 pour cinq ans. Son animation scientifique et son secrétariat sont assurés par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES).
Télécharger le rapport
Télécharger une synthèse du rapport