Cigarette électronique, mythes et réalités

Le Docteur Philippe Arvers, médecin addictologue et tabacologue, administrateur de la Société Francophone de Tabacologie et de l’Institut Rhône-Alpes-Auvergne de Tabacologie, répond pour la revue en ligne The Conversation à quelques unes des rumeurs sans fondement les plus récentes concernant l’usage de la cigarette électronique (qu’il préfère appeler “vape”) :

  • L’usage de la vape, occasionnel ou régulier, est associé à un risque accru d’infarctus du myocarde.
  • Une épidémie de pneumopathies aux USA chez les utilisateurs de la vape.
  • La vape, porte d’entrée dans le tabagisme.
  • La vape, source d’infections bucco-dentaires.

Il conclut en rappelant que d’après une méta-analyse anglaise datant de 2015, même si l’on ne peut garantir que la vape soit sûre à 100 %, elle réduit les risques pour la santé de 95 % par rapport au tabac. Ce qui vient encore d’être rappelé dans le rapport annuel du Public Health England de mars 2020.
Lire l’article