Reconnaissance au travail et épuisement professionnel

Selon cet article paru dans le Journal of Occupational and Environmental Medicine, la reconnaissance au travail est un facteur protecteur de l’épuisement professionnel.
L’étude qui a suivi 548 salariés au travers de 2 études, a mesuré, à l’aide de questionnaires en ligne, leur perception des différentes formes de reconnaissance manifestée par les autres salariés et la hiérarchie. Elle a mis en évidence que plus la reconnaissance venant à la fois des autres salariés et des supérieurs hiérarchiques était importante, plus l’incidence de l’épuisement professionnel diminuait.
Les auteurs concluent que des expériences de reconnaissance positive pourraient être encouragées dans les entreprise afin de réduire les effets négatifs de l’épuisement professionnel.
Source (en anglais)
10 questions sur la reconnaissance au travail (Anact)