Covid-19 : réseaux sociaux, fake news et conséquences

Selon cette étude de l’Université McGill et parue dans la revue Misinformation Review, ceux qui tirent leurs informations des réseaux sociaux sont plus susceptibles d’avoir une perception erronée de la situation entourant la Covid-19 que ceux qui se tournent vers les médias plus traditionnels.
Les auteurs ont combiné une analyse des réseaux sociaux, des médias traditionnels, une recherche par sondage parmi des millions de tweets, des milliers d’articles de nouvelles et les résultats d’une enquête représentative menée à l’échelle nationale auprès de Canadiens.
Les résultats montrent, sans surprise, que des informations fausses ou erronées au sujet de la Covid-19 circulent davantage dans les réseaux sociaux comme Twitter que dans les médias traditionnels et que de grandes différences de comportement et d’attitude sont observées entre ceux qui s’informent auprès des réseaux sociaux et ceux qui consultent des médias traditionnels.
Ils concluent en particulier que les utilisateurs des réseaux sociaux sont moins portés à respecter les règles de distanciation physique et à percevoir la Covid-19 comme une menace, alors que c’est l’inverse qui se produit chez ceux qui s’informent auprès des médias traditionnels.
Source (en anglais)