Covid-19 : tout commence par le nez

Selon cet article paru dans l’European Respiratory Journal, les premières cellules cibles du SARS-CoV-2 sont les cellules du nez et qu’elles sont également son principal point d’entrée dans l’organisme.
L’étude a porté sur 19 échantillons prélevés lors d’une fibroscopie bronchique chez des patients atteints de la Covid-19, et analysés par microscopie confocale.
Les résultats de l’étude ont mis en évidence que la protéine de surface cellulaire ACE2, récepteur clef de la glycoprotéine de pointe du SARS-CoV-2 (Spike “S”), est 200 fois plus concentrée dans les cellules de la partie supérieure du nez que dans les autres cellules nasales ou trachéales, ce qui expliquerait pourquoi cette zone du nez serait particulièrement sensible à l’infection par le coronavirus.
Ces résultats permettent également d’expliquer pourquoi de nombreux patients souffrent d’anosmie.
La conclusion des auteurs est encore une fois simple et sans appel : “Portez un masque et portez le bien”.
Source (en anglais)