Arrêts de travail dérogatoires et visites de reprise

Les arrêts de travail réalisés pour les salariés vulnérables au sens de l’article 1er du décret n° 2020-521 du 5 mai 2020, ont été des arrêts dérogatoires pour lesquels il n’existe pas d’obligation réglementaire de visite de reprise.
Cependant, salarié ou employeur peuvent demander un avis au médecin du travail (visite à la demande du salarié ou de l’employeur) pour envisager les conditions possibles de la reprise.
Des réponses seront alors données au cas par cas en fonction de la situation de santé, du contexte professionnel, des aménagements possibles, des dispositions mises en place par employeur.
Par ailleurs, et à partir d’aujourd’hui, la définition de salariés vulnérables change et se restreint (Décret n° 2020-1098 du 29 août 2020 pris pour l’application de l’article 20 de la loi n° 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020) mais certains pourront néanmoins continuer à bénéficier du dispositif d’activité partielle sur prescription de leur médecin.