Covid-19 : visières et masques à valve au mieux inefficaces

Selon cet article paru dans la revue Physics of Fluids, les porteurs de visières en plastique et de masques à valve “arrosent” un vaste périmètre avec des gouttelettes après un éternuement ou une toux, ce qui vient confirmer encore une fois leur inefficacité à stopper, à eux seuls, la propagation du SARS-CoV-2.
L’étude a simulé un éternuement et une toux avec un mannequin, et observé la façon dont les gouttelettes se propageaient en les filmant à l’aide de rayons lasers verts horizontaux ou verticaux.
Si la visière bloque dans un premier temps la projection vers l’avant des gouttelettes, une quantité importante parvient à s’échapper par dessous, devant et sur les côtés. Quant aux masques avec valve, un très grand nombre de gouttelettes passent par la valve, ce qui est normal puisque ce type de masque ne sert qu’à filtrer l’air inspiré.
Les auteurs concluent que malgré le confort des visières et des masques à valve, rien ne remplace un masque chirurgical. Pire l’adoption à grande échelle de ce genre de protections pourrait faire plus de mal que de bien dans la lutte contre la Covid-19.
Source (en anglais)
Iconographie