Covid-19 : 90 % de faux positifs ?

Selon une rumeur tenace et largement diffusée sur les différents “réseaux sociaux” depuis quelques jours, la quasi-totalité des cas confirmés de Covid-19, soit 90 %, seraient en fait des faux positifs.
Ces messages prennent pour la plupart leur source et renvoient vers une vidéo YouTube tirée de OANN (One America News Network), la chaîne préférée de Donald Trump. On y voit la présentatrice Liz Wheeler y affirmer, en citant un article du New York Times, que “jusqu’à 90 % des tests Covid-19 positifs auraient dû être négatifs”.
Si l’article en question existe bel et bien, il s’agit simplement d’une enquête sur la politique de dépistage de la Covid-19 aux Etats-Unis. Plusieurs spécialistes interrogés par le quotidien américain y estiment que les tests virologiques RT-PCR pratiqués à grande échelle seraient trop sensibles (en raison du nombre des cycles d’amplification génétique). Mais l’article n’affirme en aucun cas que 90 % des cas confirmés de Covid-19 seraient des “faux positifs” et les “publications” qui le prétendent se trompent autant dans les chiffres que sur le fond.
Les Décodeurs du journal Le Monde reviennent sur l’origine de la rumeur et apportent les explications scientifiques nécessaires à la bonne compréhension des tests RT-PCR et leur interprétation.
La vidéo à l’origine de la rumeur
L’article du New York Times
L’article des Décodeurs