Boissons énergisantes et effets cardiovasculaires

Selon cette étude parue dans la revue Canadian Medical Association Journal Open les boissons énergisantes ont bien des effets négatifs sur le rythme cardiaque chez plus de la moitié des sujets suivis (2 055 jeunes canadiens âgés de 12 à 24 ans) qui en consomment régulièrement. D’autres manifestions sont également retrouvées : difficultés à s’endormir, maux de tête, nausées, vomissements, diarrhée, douleurs thoraciques et convulsions.
En France, selon l’Anses, environ 32 % des consommateurs de ces boissons les consomment lors d’occasions festives, 41 % en lien avec une activité sportive, 16 % en mélange avec de l’alcool. L’agence invoque la caféine comme le facteur explicatif majeur des effets indésirables associés.
Source (en anglais)
Télécharger la fiche conseil de l’Anses

 

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez