Cancers : l'INCA publie ses chiffres 2019

L’Institut National du Cancer (Inca) vient de publier la brochure “L’essentiel des faits et chiffres”, édition 2019.
Dans cette nouvelle édition, un focus est fait sur deux priorités émergentes : les cancers de mauvais pronostic et le poids des facteurs de risque de cancer.
La survie d’une majorité de cancers (sein, prostate, côlon, rectum, mélanome cutané, etc.) s’est globalement améliorée ces dernières années mais ces taux  restent malheureusement stables pour les cancers de mauvais pronostic comme ceux du poumon, du pancréas, de l’ovaire ou du système nerveux central.
En matière de facteurs de risque modifiables une inégalité forte s’observe entre hommes et femmes. Chez les hommes, le tabac (29 %), l’alcool (8,5 %), l’alimentation et les expositions professionnelles apparaissent comme les causes majeures. En revanche, chez les femmes, après le tabac (9,3 %) et l’alcool (7,5 %), c’est le surpoids et l’obésité qui arrive en 3e position. Selon les résultats de cette étude, 142 000 nouveaux cas de cancers seraient attribuables à des facteurs de risque modifiables.
En savoir plus

54321
(0 votes. Average 0 of 5)