Semaine européenne de la vaccination du 24 au 30 avril 2019

La 13e Semaine Européenne de la Vaccination (SEV) se déroulera du 24 au 30 avril prochain. Cet événement est un moment important pour rappeler que la vaccination est un enjeu majeur de santé publique.
Cette Semaine Européenne de la Vaccination sera également l’occasion d’observer des premiers résultats encourageants des 11 vaccinations obligatoires du petit enfant. La couverture vaccinale des nouveau-nés progresse, de même que les perceptions positives de leurs parents sur les bénéfices des vaccins.
En savoir plus

Le vaccin contre la rougeole est-il indispensable ?

On entend souvent dire que le vaccin contre la rougeole n’est pas indispensable. Qu’en est-il réellement ? Allons voir les chiffres.
Les Data Science déconstruisent les Fake news et autres idées reçues en donnant les chiffres à voir, au pixel près.
Voir la vidéo

Les risques biologiques au travail

Les risques biologiques sont présents en cas d’exposition à des agents biologiques (bactéries, champignons, virus, parasites microscopiques) lors des activités professionnelles.
Les salariés concernés par ce risque travaillent dans les métiers au contact de la personne ou des animaux, dans le secteur de la recherche et dans le traitement des eaux usées.
Philippe Duquenne, expert INRS, présente les axes de prévention et les outils proposés par l’INRS.
En savoir plus (vidéo)

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les toilettes publiques…

… sans jamais oser le demander, se trouve dans cet article de l’Université de Leicester et paru dans la revue en ligne The Conversation. L’auteure, Pimrose Freestone, déjà connue pour son article sur les risques liés aux salades en sachet, passe en revue l’ensemble des risques, réels ou fantasmés, liés au fait de devoir pénétrer, utiliser ou s’asseoir dans des toilettes publiques.
En savoir plus

La rougeole : mythes et réalités

L’OMS a répertorié 41 000 cas de rougeole en Europe depuis le début de l’année 2018, soit deux fois plus qu’en 2017 et sept fois plus qu’en 2016.
A l’origine de ce retour de la maladie, un sentiment anti-vaccin ou un refus catégorique de la vaccination qui se développent depuis 1998 mais pas seulement, la situation étant un peu plus complexe qu’il n’y paraît.
En savoir plus

Huit maladies qu’on croyait disparues et qui reviennent

Rougeole, syphilis, tuberculose, scorbut, poliomyélite, lèpre, gale et botulisme : toutes ces maladies ont en commun d’avoir causé des millions de morts avant qu’on ne leur découvre enfin un traitement.
On les pensait définitivement éradiquées mais elles sont de retour depuis quelques années. En cause une dégradation des conditions d’hygiène, de mauvaises pratiques alimentaires ou sexuelles ou encore un recul de la couverture vaccinale.
En savoir plus

Produits d’hygiène cutanée à usage professionnel

L’Inrs vient de mettre en ligne une nouvelle fiche pratique de sécurité consacrée aux caractéristiques et conditions d’utilisation des produits les plus fréquemment utilisés au poste de travail pour l’hygiène corporelle (savons et détergents d’atelier pour les mains, antiseptiques, crèmes protectrices,  produits de soin de la peau).
Cette fiche fournit également des informations sur les moyens de séchage et d’essuyage des mains et elle précise aussi la réglementation et les normes applicables.
Télécharger la fiche

Dernières nouvelles de la pollution atmosphérique

Trois nouvelles études viennent de paraître qui mettent encore une fois l’accent sur les dangers en terme de santé publique associés avec l’air pollué de nos villes.
La première étude parue dans la revue Circulation, montre que les anglais ayant été exposés à la pollution atmosphérique, même à des niveaux inférieurs aux recommandations réglementaires, présentent des lésions myocardiques identiques à celles vues chez les patients présentant une insuffisance cardiaque débutante.
Source (en anglais)
La deuxième étude mise en ligne sur le site de l’ONG Transport & Environment, a étudié l’air des principales capitales européennes et a tenté de convertir la pollution aux particules fines en leur équivalent en cigarette fumées. Les résultats montrent que cette pollution correspondrait à plusieurs centaines de cigarettes fumées chaque année par habitant (y compris les enfants et les personnes âgées) : un parisien “fumera” donc l’équivalent de 183 cigarettes en un an, soit 2 tous les quatre jours, un londonien 2,75 cigarettes, un milanais 3 , et ce sera même 4 à Prague ou Istanbul.
Source (en anglais)
La dernière étude parue dans la revue Environmental Science & Technology et qui n’est pas la moins inquiétante, montre que la pollution atmosphérique des grandes villes n’est pas seulement nocive pour nos poumons et nos coeurs mais qu’elle contient aussi des éléments génétiques susceptibles de propager des bactéries résistantes aux antibiotiques. Ces gènes de résistance (ARG en anglais) sont retrouvés à des niveaux de concentration inquiétants, y compris en France. Parmi les 20 ville étudiées, San Francisco est la plus “contaminée” avec une concertation en ARG 100 fois supérieure à celle de Bandung, en Indonésie, mais Tours, en France, est classée deuxième alors que Hong Kong, supposée plus polluée, est avant-dernière.
Source (en anglais)

Intoxications alimentaires et torchons

Selon cette étude présentée lors du dernier congrès ASM Microbe 2018 de l’American Society for Microbiology, les torchons de cuisine peuvent contribuer à la croissance d’agents pathogènes responsables d’intoxications alimentaires sévères. Seraient avant tout en cause, les torchons à usages multiples (essuyage de la vaisselle, des ustensiles de cuisine, des mains, du plan de travail, etc.) humides.
Les auteurs concluent qu’il faudrait donc réduire l’usage de ces torchons essuie-tout et les remplacer par des essuie-tout à usage unique ou à défaut de les changer beaucoup plus fréquemment, surtout en cas d’humidité.
Source (en anglais)

Augmentation du nombre de cas de rougeole en France

Depuis le 6 novembre 2017, 913 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès (jeune femme de 32 ans non vaccinée) et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation, ont été déclarés en France, principalement en Nouvelle-Aquitaine (50 % des cas). Afin de limiter le risque de propagation de l’épidémie, la Direction générale de la Santé et Santé publique France rappellent que la vaccination est le moyen le plus efficace de se protéger contre la rougeole.
En savoir plus

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez