Démence et consommation d’alcool

Selon cet article publié dans la revue The Lancet Public Health, la consommation excessive et chronique d’alcool serait un des principaux facteur de risque de démence, en particulier pour les formes précoces (avant 65 ans).
Cette étude qui a suivi plus d’un million de français atteints de démence, a mis en évidence parmi les 57 000 cas de forme précoce, une consommation d’alcool > 60 g d’alcool pur/jour pour les hommes (4 à 5 verres) et > 40 g (environ 3 verres)/jour pour les femmes.
Télécharger l’article(en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez