Dépression, anxiété et stress au travail

Selon cette étude qui a suivi 6 870 salariés entre 45 et de 50 ans et publiée dans la prestigieuse revue Lancet Psychiatry, la diminution du stress au travail permettrait de réduire de 14 % le nombre de cas de syndromes dépressif et/ou anxieux.
Les auteurs concluent qu’à la lumière de leurs résultats, des initiatives devraient être prises dans l’environnement de travail pour contribuer à diminuer le nombre de ces pathologies et leur coût qui ne cesse d’augmenter.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez