Dépression, anxiété et stress au travail

Selon cette étude qui a suivi 6 870 salariés entre 45 et de 50 ans et publiée dans la prestigieuse revue Lancet Psychiatry, la diminution du stress au travail permettrait de réduire de 14 % le nombre de cas de syndromes dépressif et/ou anxieux.
Les auteurs concluent qu’à la lumière de leurs résultats, des initiatives devraient être prises dans l’environnement de travail pour contribuer à diminuer le nombre de ces pathologies et leur coût qui ne cesse d’augmenter.
Source (en anglais)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)