Horloge biologique et bonheur

Selon les résultats d’une étude présentés dans The Lancet: Psychiatry, des horaires de sommeil réguliers favorisent la bonne humeur et le bonheur.
L’étude, qui a suivi 91 105 participants équipés de trackers durant 7 jours consécutifs, montre que ceux qui sont moins actifs le jour et plus la nuit sont en effet plus susceptibles de souffrir de dépression et de trouble bipolaire, moins susceptibles de se déclarer “heureux” et plus susceptibles de ressentir la solitude.
Les auteurs concluent qu’un bon sommeil la nuit est lié à une meilleure santé mentale.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez