La cigarette électronique 2 fois plus efficace que les substituts nicotiniques

C’est le résultat de cette étude anglaise parue dans le très prestigieux New England Journal of Medicine.
L’étude randomisée, qui a suivi près de 900 fumeurs, a mis en évidence un taux de sevrage à 1 an de 18 % pour les utilisateurs de cigarettes électroniques alors que ce taux n’était que de 9 % pour ceux qui n’avaient eu accès qu’au substituts nicotiniques seuls (gommes, patchs, sprays, etc.).
Les auteurs concluent que les cigarettes électroniques devraient maintenant et à l’évidence faire partie de l’arsenal “thérapeutique” proposé à tout ceux qui veulent arrêter de fumer.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez