La pollution tue plus que le tabac

La pollution serait responsable de près de 800 000 morts par an en Europe et 8,8 millions dans le monde, selon une nouvelle étude qui vient de paraître dans la revue European Heart Journal. En France, un décès sur 1 000 serait ainsi attribuable à la mauvaise qualité de l’air.
Entre 40 et 80 % de ces décès prématurés sont dus à des maladies cardiovasculaires, ce qui veut dire que la pollution ferait chaque année plus de morts que le tabac.
En moyenne, la surmortalité mondiale attribuée à la pollution de l’air par cette étude est de 120 décès/an/100 000 habitants. Ce taux est de 133 en Europe, l’Europe de l’Est étant particulièrement touchée avec des taux supérieurs à 200. En France il est de 105, contre 98 au Royaume-Uni et 154 en Allemagne.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez