Les effets de l’alcool durent même après son élimination dans le sang

Selon cette très sérieuse étude (méta-analyse) parue dans la très sérieuse revue Addiction, les effets de l’alcool sur les performances cognitives et physiques pourraient perdurer même avec une alcoolémie nulle.
Les auteurs constate que la mémoire à court et long terme, l’attention et les temps de réaction restent altérés le lendemain d’une forte consommation d’alcool, ce qui peut avoir des implications importantes pour la conduite automobile mais aussi et bien sûr en santé au travail.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez