Les ouvriers intérimaires sont plus exposés aux risques professionnels

Les ouvriers intérimaires sont plus exposés aux risques professionnels que l’ensemble des ouvriers, révèle une nouvelle étude de la Dares qui vient de paraître. Les ouvriers intérimaires sont très fortement exposés à des contraintes physiques dans leur travail (manipulation de charges lourdes, travail répétitif, vibrations) mais aussi au risque chimique (prévention des risques insuffisante) mais moins aux produits CMR du fait de la législation. Toutefois lorsque les salariés intérimaires sont exposés à ces produits ils ne disposent d’une double protection (individuelle et collective) que dans 18 % des cas (contre 28 % pour l’ensemble des ouvriers).
Télécharger l’étude de la Dares

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez