Maladie de Charcot et fumées de diesel

Selon cette étude qui sera présentée au 70e congrès de l’American Academy of Neurology, les travailleurs exposés aux fumées de diesel auraient un risque plus élevé de développer une Maladie de Charcot (ou SLA : sclérose latérale amyotrophique) et ce risque serait lui aussi corrélé à l’importance de l’exposition.
L’étude a porté sur 1 639 patients danois pour lesquels le diagnostic de la maladie a été posé entre 1982 et 2013.
Les auteurs ne concluent pas que les fumées de diesel causent la maladie de Charcot, mais qu’il existe une association entre les deux. Ce qui les amène à s’interroger aussi sur les risques de ces fumés générées par le trafic routier et de leurs effets sur les populations exposées.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez