Passe-moi le sel !

Selon les résultats de cette étude publiée dans The Lancet (dont les premiers résultats avaient été publiés en 2016), la consommation journalière de sel devrait se situer aux alentours de 5 g (2,5 cuillères à café) plutôt qu’aux 2 g recommandés par l’OMS (et jamais atteints à ce jour dans aucun pays). Il semblerait qu’aujourd’hui moins de 5 % de la population mondiale consomme plus de 5 g de sel par jour, surtout en Chine.
L’étude qui a suivi 94 000 sujets âgés de 35 à 70 ans pendant 8 ans et dans 18 pays, n’a mis en évidence un risque accru de pathologies cardiovasculaires que chez les populations qui consommaient plus de 5 g de sel par jour. Et même dans ce cas, les résultats indiquent que ce risque peut être quasiment éliminé en cas de consommation importante de fruits, de légumes, de produits laitiers, de pommes de terre ou de tout aliment riche en potassium.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez