Performances cognitives et stress

Selon cette étude de l’Université du Texas et parue dans la revue Neurology, l’augmentation du cortisol sanguin, l’hormone du stress, entraîne une baisse des performances cognitives et à terme une diminution du volume cérébral.

L’analyse a été menée chez 2 231 participants, âgés en moyenne de 48 ans et a associé des mesures régulières du cortisol à une IRM cérébrale.
Les auteurs concluent que qu’il devrait être conseillé aux patients présentant des niveaux de cortisol élevés toutes thérapies reconnues pour contribuer à réduire le stress, comme dormir suffisamment, faire du sport, etc.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez