Perte de poids : moins de sucre ou moins de gras ?

A cette question récurrente, une étude parue dans le Journal of the American Medical Association, répond : peu importe.
L’essai clinique randomisé a réparti en 2 groupes 609 adultes, âgés de 18 à 50 avec un indice de masse corporelle (IMC) compris entre 28 et 40, pour suivre pendant 12 mois soit un régime pauvre en graisses soit pauvre en glucides.
Les résultats ne montrent aucune différence significative de perte poids entre le régime pauvre en graisses et celui pauvre en glucides mais soulignent encore une fois l’importance de manger des aliments frais et sains.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez