pdp

Prévention de la désinsertion professionnelle

De quoi s’agit-il ?
La cellule de prévention de la désinsertion professionnelle (PDP) est un dispositif de coordination interne à l’ISTF visant faciliter le retour à l’emploi des salariés en arrêt de travail pour maladie, AT ou MP. Ces salariés présentent un risque d’inaptitude et de licenciement à la reprise du travail et nécessitent un accompagnement médical, social et administratif renforcé et coordonné pour les aider à conserver leur emploi ou à élaborer un nouveau projet professionnel. La prise en charge des situations est assurée par une équipe pluridisciplinaire composée d’un médecin du travail, de l’ergonome, de la psychologue, et d’une assistante de l’ISTF ainsi que de l’assistant social, et du chargé de mission Sameth.
La cellule PDP est saisie par le médecin du travail qui suit le salarié après la visite de pré-reprise. La cellule peut être saisie après tout type de visite.


Quels sont ses objectifs ?

  • Détecter et évaluer le risque de désinsertion professionnelle en identifiant le plus précocement possible les éventuelles difficultés à la reprise du travail.
  • Signaler avec son accord un assuré en risque de désinsertion professionnelle : le signalement est le fait initiateur de la démarche pour accompagner un assuré vers un dispositif adapté à sa situation. Il est fait par le service médical, le service social ou les services administratifs (prestations, accueil, PFS, etc.).
  • Définir la prise en charge adaptée à la situation de l’assuré en risque de désinsertion professionnelle.
  • Mettre en œuvre les dispositifs qui permettront une reprise d’activité : adaptation ou aménagement du poste de travail, reclassement professionnel, mise en place d’un temps partiel thérapeutique, formation, bilan de compétence, etc.


A qui est-elle destinée ?

A tous les salariés :

  • Titulaires d’un contrat de travail au moment de l’arrêt de travail.
  • Indemnisés au titre de la maladie, de l’invalidité, d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle.
  • Présentant un risque de désinsertion professionnelle.


Quand agir ?

La connaissance précoce des situations de salariés en risque de désinsertion professionnelle à la reprise renforce l’efficacité du dispositif. La mise en œuvre d’actions pour favoriser le maintien dans l’emploi (recherche d’aménagement de poste, action de remobilisation) requiert du temps et peut se faire pendant l’arrêt de travail si l’état de santé du salarié le permet. Le salarié est orienté vers les professionnels compétents et des propositions sont faites aux employeurs pour aider au maintien dans l’emploi du salarié (des aides financières peuvent être recherchées).


Maintien dans l’emploi : agissons ensemble

Une vidéo de l’Agefiph

Informations complémentaires

Public concerné

Salariés

Intervenants

Médecin du travail, Assistante Sociale, Psychologue

Délivrée

Dans nos centres

Prix

Inclus dans votre cotisation