Rester assis tue : levez-vous et bougez !

Cette récente étude, parue dans l’American Journal of Epidemiology, montre qu’il ne faut pas seulement augmenter son temps d’activité physique, mais aussi réduire le temps où l’on est assis pour diminuer son risque de mort prématurée.
L’étude qui a suivi 8 000 volontaires américains âgés de plus de 45 ans, conclut que chaque trente minutes de sédentarité remplacées par une activité physique d’intensité légère réduit le risque de décès de 17 %, et de 35 % s’il s’agit d’une activité physique d’intensité modérée à vigoureuse : il vaut mieux bouger que juste se lever, car plus les mouvements sont intenses, plus ils sont protecteurs pour la santé.
Source (en anglais)

Vous quittez le site de l'ISTF.

Merci de votre visite. Notre site propose des liens vers d'autres sites ou organisations afin d'approfondir votre information. Ces liens figurent à titre informatif et le contenu des sites liés n'engage en rien l'ISTF. En quittant notre site, vous serez soumis aux conditions d'utilisation respectives de chacun des sites.

Vous allez être redirigé vers

Cliquez sur le lien ce-dessus pour accepter, ou Annulez