Travail de nuit des femmes et cancers

Cette méta-analyse parue dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention vient confirmer que le travail de nuit augmente le risque de certains cancers chez les femmes. En s’appuyant sur 61 articles incluant 3 909 152 sujets européens, nord-américains, asiatiques et australiens, l’étude a mis en évidence chez les femmes travaillant la nuit un accroissement de 19 % du risque de cancer, tous types de cancers confondus mais aussi de 41 % pour certains cancers de la peau, 32 % pour le cancer du sein (mais seulement pour les femmes nord-américaines et européennes) et 18 % pour certains cancers digestifs. Les conclusions sont encore plus alarmantes chez les infirmières de nuit avec une augmentation de 58 % pour le cancer du sein, de 35 % pour les cancers digestifs et de 28 % pour celui du poumon.
Les auteurs ont également mis en évidence un effet “dose-dépendant” pour le risque de cancer du sein associé au travail de nuit avec une augmentation de 3,3 % pour chaque “tranche” de 5 années de travail de nuit.
Source (en anglais)
En savoir plus (en français)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)