Covid-19 : les propriétaires de chiens plus à risque

Selon cet article publié dans la revue Environmental Research, ceux qui possèdent un chien et le promène ont 78 % plus de (mal)chances d’être infectés par le SARS-CoV-2 que les autres.
Cette étude espagnole s’est basée sur le suivi de 2 086 volontaires et de leurs activités durant le confinement entre mars et mai 2020.
Les résultats ont montré que les activités qui présentaient le plus de risques étaient  :

  • Posséder et promener son chien augmente le risque de contracter le virus de 78 %.
  • Se rendre au bureau plutôt que de télétravailler augmente ce risque de 76 %.
  • Vivre avec une personne contaminée augmente ce risque de 60 %.
  • Se faire livrer ses courses à domicile augmente ce risque de 94 % (ce qui est donc beaucoup plus risqué que de faire soi-même ses courses en magasin).

Quant à l’explication concernant les propriétaires de chiens, les auteurs concluent qu’ils n’ont pas suffisamment d’informations disponibles pour affirmer que les chiens seraient eux-mêmes porteurs du virus et le transmettraient ou que les propriétaires se seraient infectés via des objets contaminés qu’ils auraient manipulés. Ils suggèrent toutefois que les propriétaires de chiens sont peut-être moins regardants sur les mesures d’hygiène, ou sont plus exposés aux contacts sociaux lorsqu’ils promènent leur animal voire que le virus se propagerait via les excréments des chiens.
Source (en anglais)
L’Anses vient de son côté publier un rapport rassurant qui tendrait également à montrer qu’il n’existe pas de rôle épidémiologique des animaux sauvages et domestiques dans le maintien et la propagation du virus en France.
En savoir plus