Cancer de la prostate et pesticides

L’Anses vient de mener une expertise scientifique sur le cancer de la prostate associé aux expositions professionnelles aux pesticides et de rendre ses conclusions.
Les pesticides regroupent les produits phytopharmaceutiques, les biocides, les antiparasitaires externes à usages vétérinaire et humain.
Un nombre important de secteurs, professions et travaux ont été identifiés comme les activités agricoles toutes cultures et types d’élevage, les secteurs de la lutte antiparasitaire, de la protection du bois, du jardinage et paysagisme, les professions liées au soin des animaux, à l’entretien de la voirie, la filière des déchets, le traitement des eaux, etc.
L’expertise conclut à une relation causale probable entre le risque de survenue du cancer de la prostate et l’exposition aux pesticides dont le chlordécone. L’ensemble des éléments scientifiques développés dans cette expertise apporte des éléments en faveur de la création d’un tableau de maladie professionnelle dans les régimes agricole et général.
En France, le cancer de la prostate est le cancer qui touche le plus fréquemment les hommes, essentiellement à partir de 50 ans. C’est une maladie multifactorielle dont les principaux facteurs de risque connus à ce jour sont l’âge, les antécédents familiaux et l’origine ethnique. D’autres facteurs, notamment environnementaux dont les pesticides aujourd’hui, sont suspectés.
Télécharger l’avis de l’Anses