Covid-19 : le point sur la sécurité vaccinale

Cet article qui vient de paraître dans le prestigieux The New England Journal of Medicine, confirme la sécurité du vaccin à ARNm Pfizer/BioNTech et montre surtout à quel point l’absence de vaccination contre le SARS-CoV-2 expose à des risques bien plus importants.
L’étude s’est basée sur les données de santé de 884 828 participants vaccinés et d’un groupe témoin (participants non-vaccinés donc) entre le 20 décembre 2020 au 24 mai 2021, et a comparé le taux d’incidence de 25 évènements indésirables dans les 6 semaines suivant la première ou la deuxième dose de vaccin, entre les 2 groupes.
Les résultats montrent que sur les 25 évènements indésirables étudiés, 4 (dont 3 sans caractère de gravité particulier) se révèlent en relation au vaccin :

  • Myocardite : 2,7 cas en excès pour 100 000 personnes vaccinées.
  • Gonflement des ganglions lymphatiques : 78 cas en excès pour 100 000 personnes vaccinées.
  • Appendicite : 5 cas en excès pour 100 000 personnes vaccinées.
  • Zona : 16 cas en excès pour 100 000 personnes vaccinées.

En revanche des taux élevés de complications graves, sévères et multiples ont été relevés chez les participants infectés non vaccinés :

  • Arythmie cardiaque : 166 cas pour 100 000 personnes infectées.
  • Lésions rénales : 125 cas en excès pour 100 000 personnes infectées.
  • Péricardite : 11 cas en excès pour 100 000 personnes infectées.
  • Embolie pulmonaire : 62 cas en excès pour 100 000 personnes infectées.
  • Thrombose veineuse profonde : 43 cas en excès pour 100 000 personnes infectées.
  • Infarctus du myocarde : 25 cas en excès pour 100 000 personnes infectées.
  • AVC : 14 cas en excès pour 100 000 personnes infectées.

Les auteurs concluent que leurs résultats montrent de manière convaincante que ce vaccin à ARNm est très sûr et que la “morbidité naturelle” causée par le SARS-CoV-2 expose les populations à des risques bien plus importants.
Source (en anglais)