Fumées de soudage et hypertension artérielle

Selon cet article paru dans la revue Scandinavian Journal of Work , Environment and Health, les salariés soumis à une exposition, même faible, aux fumées de soudage verraient leur pression artérielle augmenter, avec les conséquences que cela pourrait impliquer sur leur santé cardiovasculaire (risques de pathologies cardiaques, AVC, etc.).
L’étude suédoise a suivi 78 soudeurs d’acier doux (hommes et non-fumeurs) et 96 cas contrôles deux fois, à six ans d’intervalle. Différents paramètres biologiques (LDL, homocystéine, CRP), la pression artérielle et la concentration en particules inhalées ont été mesurés pendant cette période.
Au terme de ces 6 années de suivi, les résultats ont mis en évidence chez les soudeurs une augmentation statistiquement significative de la pression artérielle systolique (5,11 mmHg) et diastolique (3,12 mmHg) par rapport au groupe témoin.
Les auteurs concluent que l’exposition aux fumées de soudage à des niveaux faibles ou modérés est associée à une augmentation de la pression artérielle, et qu’une réduction de la limite des expositions professionnelles (quand elles existent comme c’est le cas en Suède) devrait être envisagée afin de protéger la santé cardiovasculaire de ces travailleurs.
Source (en anglais)