Exposition cumulative aux RPS liés au travail et santé mentale

Selon cet article paru dans la revue Occupational and Environmental Medicine, l’exposition cumulative à des facteurs de risques psycho-sociaux (RPS) expose bel et bien les salariés à un risque de trouble mentaux dans leur vie future.
L’étude s’est basée sur les données du projet australien “Personality and total Health through life” et a inclus 1 279 participants, âgés de 40 à 46 à son commencement. L’étude a évalué l’exposition cumulative à de multiples indicateurs de mauvaise qualité psycho-sociale de l’emploi au fil du temps (faible contrôle, exigences et insécurité élevées, etc.) et les éventuels troubles mentaux (symptômes de dépression et/ou d’anxiété) apparus 12 ans plus tard au terme de l’étude.
Les résultats ont mis en évidence qu’une exposition cumulée à un travail ayant des facteurs de RPS, en particulier une insécurité liée à l’emploi, a augmenté de manière statistiquement significative le risque de la survenue de troubles mentaux ultérieurs, indépendamment d’autres facteurs personnels ou environnementaux (race/ethnie, santé, intelligence verbale, traits de personnalité, etc.).
Les auteurs concluent à l’importance et la nécessité d’intervention sur le lieu de travail pour prévenir des expositions répétées à des facteurs professionnels de RPS.
Source (en anglais)