Un cadre juridique et conventionnel au télétravail

En 2017, avant l’assouplissement réglementaire du télétravail et la crise sanitaire liée à la Covid-19, le télétravail était marginal : seuls 3 % des salariés le pratiquaient de manière régulière, c’est-à-dire au moins 1 jour par semaine.
Depuis, le télétravail n’a cessé de se développer sous l’impulsion des nouvelles dispositions du Code du travail, de nouveaux accords d’entreprise ou de branche et des recommandations gouvernementales liées à la pandémie.
Le télétravail en situation de circonstances exceptionnelles a permis à de nombreuses entreprises de poursuivre leur activité et d’expérimenter, pour certaines d’entre elles, cette organisation du travail.
Ce tout nouveau guide que vient de publier l’Inrs, présente le cadre juridique et conventionnel du télétravail, que celui-ci soit régulier, occasionnel ou exceptionnel (définitions, modalités de mise en place, etc.). Il aborde plus spécifiquement ce sujet sous l’angle réglementaire de la santé et de la sécurité.
Télécharger le guide