Maladies à caractère professionnel chez les salariés de la grande distribution alimentaire

Cet article qui vient de paraître dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) a estimé les taux de prévalence des maladies à caractère professionnel (MCP) dans le secteur de la grande distribution alimentaire (GDA) en France entre 2009 et 2016, et les a comparés à ceux des autres secteurs d’activité.
L’étude s’est appuyée sur un réseau de médecins du travail volontaires et leurs équipes qui signalent sur quinze jours consécutifs appelés “Quinzaines”, deux fois par an, tous les cas de MCP observés en consultation. En 2016, le programme était implanté dans onze ex-régions françaises.
Les résultats ont montré qu’entre 2009 et 2016 :

  • 3,5 % des salariés vus dans le cadre du programme travaillaient en GDA.
  • Ces salariés présentaient un risque de troubles musculo-squelettiques (TMS) supérieur à celui des autres secteurs.
  • Ce risque de TMS était moins important pour les femmes.
  • Ce sont les métiers de caissière et d’employée de libre-service qui étaient les plus à risque pour les signalements de TMS.
  • Les salariées de la GDA faisaient moins fréquemment l’objet d’un signalement de souffrance psychique que celles travaillant dans les autres secteurs.

En savoir plus