Le stress est un facteur de risque cardiaque

Selon cet article paru dans la revue Hypertension, le stress (au travail ou celui du quotidien ou celui d’origine post-traumatique) augmente le risques d’évènements cardiovasculaires défavorables y compris chez ceux dont la pression artérielle est normale. En cause des niveaux élevés des “hormones du stress” (noradrénaline, épinéphrine, dopamine et cortisol) qui peuvent augmenter avec le stress causé par les événements de la vie, le travail, les relations, les problèmes financiers ou relationnels.
L’étude, qui a inclus 412 adultes âgés de 48 à 87 ans exempts d’HTA et suivis pendant 11 ans, s’est basée sur l’analyse des données de participants à l’étude MESA Stress 1 (une sous-analyse de l’étude Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis), et a mesuré les taux urinaires de noradrénaline, d’épinéphrine, de dopamine et de cortisol.
Les résultats ont mis en évidence :

  • Chaque fois que les niveaux des 4 hormones de stress doublent, le risque de développer une HTA augmente de 21 à 31 %.
  • Chaque fois que les niveaux de cortisol doublent, le risque d’événements cardiovasculaires augmente de 90 %.

Les auteurs concluent que la mesure non invasive du cortisol pourrait permettre d’identifier ceux qui sont les plus à risque d’hypertension et de favoriser leur prise en charge.
Source (en anglais)