Covid-19 : quels masques pour Noël ?

Cet article qui vient de paraître dans l’American Journal of Infection Control fait le point sur les masques faciaux les plus efficaces pour prévenir l’infection et réduire sa propagation.
L’étude a été menée à la fois avec des participants humains et des mannequins de simulation pour évaluer les performances de plusieurs types de masques, de plusieurs combinaisons et de plusieurs conceptions en fonction du contexte (toux et expirations).
Les résultats ont permis de mettre en évidence que :

  • Le double masquage (masque en tissu + masque chirurgical ou écran + masque chirurgical) offre la meilleure protection contre les aérosols respiratoires.
  • Les masques chirurgicaux classiques sans modification bloquent plus de 56 % des aérosols liés à la toux et plus de 42 % des aérosols expirés.
  • Un masque en tissu sur un masque chirurgical permet de bloquer plus de 85 % des aérosols liés à la toux et plus de 91 % des aérosols expirés.
  • L’ajout d’un écran ou visière au-dessus d’un masque chirurgical a bloqué plus de 95 % des aérosols liés à la toux et plus de 99 % des aérosols expirés.
  • Le port de masques munis de sangles élastiques d’oreilles augmente également la protection.
  • En revanche, croiser les élastiques d’oreilles du masque ne permet pas d’augmenter ses performances.

Les auteurs concluent que ces bonnes pratiques de choix et du port du masque pourront peut-être permettre d’améliorer la protection du public contre les aérosols infectieux présent dans l’environnement et pas seulement contre la pandémie actuelle de Covid-19.
Source (en anglais)