Risques psychosociaux et troubles musculo-squelettiques

Un nouveau rapport que vient de publier l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail (EU-OSHA) analyse les liens entre risques psychosociaux (RPS) et troubles musculo-squelettiques (TMS) sur le lieu de travail au moyen des données issues de la dernière enquête européenne sur les conditions de travail et de l’enquête européenne des entreprises sur les risques nouveaux et émergents.
Il ressort de ce rapport que certains facteurs psychosociaux, tels que le temps de travail, la stabilité de l’emploi et le soutien de la direction, ont davantage d’incidence sur les TMS que les facteurs sociodémographiques et les facteurs propres au pays ou au secteur économique.
Autrement dit, les mesures mises en place sur le lieu de travail pour s’attaquer aux risques psychosociaux et les éliminer peut se révéler très efficace dans la prévention des TMS.
Le rapport met en évidence l’importance de procéder à des évaluations globales des risques et de créer une culture d’entreprise saine pour combattre les risques psychosociaux et les risques de TMS, ainsi que pour améliorer le bien-être des salariés.
En savoir plus
Télécharger une synthèse du rapport (en anglais)